Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Daftworld

Daftworld

Bienvenue sur le blog du plus grand fan Officiel de DAFT PUNK !!!


Ces artistes qui se cachent

Publié par daftworld sur 5 Mai 2014, 15:55pm

Ces artistes qui se cachent

 


×

Le masque, et l’anonymat qu’il confère, n’est plus réservé qu’aux super héros. Le principe est aujourd’hui largement détourné par des artistes, que ce soit sous forme de casque, de cagoule voire même de personnages virtuels dans les cas les plus extrêmes.

Gage d’anonymat ? Refus du système ? Phénomène de mode ? Stratégie marketing ? Les raisons sont diverses, parfois même il n’y en a pas. Une chose est sure, le phénomène n’est pas nouveau.

Les pionniers de ce mouvement semblent être le groupe de rock américain The Resident, formé en 1972 (et oui, on vous avait dit que ce n’était pas nouveau). Toujours dissimulés derrière leurs masques (des globes oculaires géants surmontés d’un chapeau haut de forme, entre autre), les membres de ce groupe ont tenu à conserver leur anonymat tout au long de leur carrière.

theresident Ces artistes qui se cachent

Le phénomène va se poursuivre dans les années qui suivent. Les groupes de rock, comme Kiss, mais aussi de métal, comme Slipknot, vont être les plus nombreux à utiliser différents artifices (maquillage, masques) pour dissimuler leurs visages.

Aujourd’hui, alors que les faits et gestes des artistes sont à portée de clic et que les émissions « à l’aveugle » telle que The Voice remportent un franc succès, ils sont de plus en plus nombreux à jouer au jeu de l’anonymat. Petit tour de salle des artistes actuels qui ont décidé de rejoindre ce grand bal masqué.

Daft Punk

On ouvre les hostilités avec le duo français le plus connu de la planète. Et pourtant, si tout le monde reconnaît « Get lucky » au bout des 3 premières notes, rares sont ceux qui sont capable de dire qui se cache vraiment derrière ces casques. Les DJs ont en effet choisi de rester anonymes et d’être adulés uniquement pour leur musique. Ils se sont ainsi transformés en robots, revêtant leurs célèbres casques pour chacune de leurs apparitions publiques. L’anonymat, les rumeurs, les questions : il n’en fallait pas plus pour que naisse et perdure la légende des Daft Punk.

daft Ces artistes qui se cachent

FAUVE

C’est la grande révélation de 2013 à côté de laquelle vous avez difficilement due passer, à moins d’avoir vécu dans une grotte depuis plus d’un an. Comme le savent certainement ceux qui n’appartiennent pas à cette dernière catégorie, FAUVE ce n’est pas un artiste mais plutôt un collectif, regroupant une trentaine de personnes, dont 5 se produisent sur scène. Et, ici encore, le mystère et l’anonymat sont cultivés, notamment lors des concerts par un jeu de lumière qui ne permet pas de vraiment distinguer les visages des artistes (ou alors brièvement). Dans  différentes interviews, les membres du collectif invoquent la pudeur et la timidité pour expliquer leur anonymat. Pudeur qu’on ne retrouve cependant pas dans les textes où le groupe n’hésite pas à se mettre à nu et à tout dire de lui, ou plutôt d’eux.

fauve Ces artistes qui se cachent

Cascadeur

Toujours vêtu d’une combinaison, d’un masque de catcheur ou d’un casque de pilote, Cascadeur fait partie de ces artistes sans visage. Et pour cause, la scène a toujours été une épreuve pour Alexandre Longo, trop émotif pour se produire devant un public à visage découvert. L’artiste s’est donc inventé un personnage et un pseudonyme, moins pour l’anonymat que pour créer une sorte de barrière protectrice entre lui et son public. Après 2 albums, dont le dernier, « Ghost Surfer », sorti début 2014, le mystérieux personnage de Cascadeur a réussi à imposer son univers onirique sur la scène pop française malgré son étrange tenue.

cascadeur Ces artistes qui se cachent

SBTRKT

Avant de se produire sous le nom de SBTRKT (prononcé « Subtract », pour les incultes), Aaron Jerome a participé au succès de quelques grands noms de la musique électro (Basement Jaxx, Modelskeletor ou encore Mark Ronson). Le britannique a ensuite démarré une carrière solo et choisi de s’afficher portant un masque tribal. Si l’anonymat n’est pas le moteur principal de ce choix, il est cependant certain que cela a permis à l’artiste de se construire une véritable identité.  Pour l’anecdote, le designer et directeur artistique Hidden Place, à l’origine de ces masques, est lui bel et bien anonyme.

<h2 center;\"="">sbtrkt Ces artistes qui se cachent

 

The Bloody Beetroots

Si vous êtes un habitué des festivals électro, vous avez déjà forcément vu le masque des Bloody Beetroots recouvrant le visage de certaines personnes dans le public. Ce masque est en effet l’un des plus populaire et certainement celui qu’on peut se procurer le plus facilement. Le groupe électro punk n’a pas choisi n’importe quel masque puisqu’il s’agit de celui de Venom, le symbiote maléfique de spiderman. Derrière ce choix, l’italien Bob Rifo (leader du groupe), qui a souhaité maintenir un certain anonymat durant ses lives pour permettre à son public de s’identifier à la musique comme au musicien.

<h2 center;\"="">bloody Ces artistes qui se cachent

 

The Knife

Ce duo électro pop suédois est composé d’un frère et d’une soeur qui ont décidé de semer le trouble concernant leur identité en se cachant derrière des masques pour leurs lives. Mais, à l’inverse des artistes précédents qui se sont créés une véritable image à travers leurs masques, ces suedois ont préféré multiplier les identités en changeant de masque quand bon leur semble. On a ainsi pu les voir portant un loup avec un bec noir ou encore des masques intégraux plus colorés. Leur objectif à travers ça est double : une démarche artistique d’un côté, mais aussi le souhait de séparer l’artiste de la musique qu’il crée. Ce jeu des masques couplé à des décors très particuliers façonne l’univers de The Knife, qui pertube autant qu’il fascine.

<h2 center;\"="">knife Ces artistes qui se cachent

 

Tristesse contemporaine

Le cas de ce groupe est encore à part. Ce trio cosmopolite, composé d’une japonaise, d’un suédois et d’un britannique a décidé de faire dans l’originalité et l’hétérogénéité. En effet, un seul des 3 membres apparaît masqué, et pas des moindre. Il s’agit en effet de l’énigmatique chanteur, Maik (alias Mau) et de son fameux masque en forme de tête d’âne. L’origine de celui-ci est assez floue. Selon les interviews on apprend que le chanteur de Tristesse contemporaine désirait porter un masque et que celui-ci était le seul à sa taille, dans d’autres que son air mélancolie illustre cette fameuse « tristesse » contemporaine. Si on ne sait pas grand-chose de ce masque d’âne, il faut avouer qu’il apporte une touche d’originalité et de mystère qui permet à ce groupe de se distinguer des autres.

<h2 center;\"="">tristesse Ces artistes qui se cachent

 

Danger

Encore un DJ masqué ? Et bien oui. Vous l’aurez compris, faire de l’electro derrière un masque ce n’est pas l’innovation de l’année, c’est même un peu vu et revu. Cependant, le cas de Danger est assez particulier pour qu’on s’y intéresse. Son style sombre, d’inspirations multiples (musique, mangas, cinéma, jeux vidéos), se retrouve dans un petit personnage qu’il a créé et qu’on peut appercevoir dans ses clips. Le masque de l’artiste sur scène est à l’image de ce personnage : un fond noir percé de 2 yeux blancs. On peut y voir une ressemblance avec le masque des Bloody Beetroots, mais le rapprochement serait un peu rapide. En effet, il y a ici création d’un véritable personnage clairement influencé par la culture geek de l’artiste, Franck Rivoire. Celui-ci s’est inspiré des « black mage » (personnages de jeux vidéos) pour créer un masque minimaliste et un peu cauchemardesque. Un côté très technologique donc, illustré à merveille dans son tout dernier clip qui retrace la fabrication de ce fameux masque.

<h2 center;\"="">danger Ces artistes qui se cachent

 

Gorillaz

On vous a gardé le meilleur pour la fin. Le meilleur, ou plutôt le plus extrême, en termes d’anonymat. Gorillaz est en effet un ovni du genre, avec une identité à la fois réelle et virtuelle. Ce n’est une surprise pour personne, mais dans le doute on le redit : les membres de ce groupe n’existent pas. 2D, Noodle, Murdoc et Russel sont des personnages virtuels qui sortent tout droit de l’imagination hors norme de Jamie Helwett, principal créateur du groupe avec Damon Albarn. Ce dernier a su, grâce à ce tour de force,  rester dans l’ombre malgré l’immense succés du groupe. Il a poussé plus loin son idée et a entretenu le mystère durant les lives grâce à l’utilisation d’hologrammes sur scène. C’est ainsi que, sans s’en rendre compte, nous associons automatiquement tous le groupe Gorillaz à ces 4 personnages de dessin animé et non à Damon Albarn. Une prouesse qu’aucun autre artiste aujourd’hui n’a encoré réalisé, et qui nous permet de clore ce dossier en beauté.

<h2 center;\"="">gorillaz Ces artistes qui se cachent

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents