Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Daftworld

Daftworld

Bienvenue sur le blog du plus grand fan Officiel de DAFT PUNK !!!


Daft Punk : déjà morts.

Publié par daftworld sur 30 Mai 2014, 19:49pm

Misère... L'année 2013 s'annonce bien funeste si vous ne pouvez pas saquer les mecs de Daft Punk. Le plan marketing de leur nouvel album, Random Access Memories, est un panzer qui va tout écraser et faire regretter le Gangnam Style.

 

Je fais le pari que cet album va tourner en boucle pendant les années qui viennent, susciter nombre de chorégraphies débiles qui vont vous faire déserter les soirées avec vos potes trentenaires. Et c'est sans compter les mariages et les pots de départ à la retraite.

Rappelez-vous : la danse des robots d'Around The World, la collaboration avec le créateur de Goldorak pour le clip de One More Time, la bande originale de Tron : L'Héritage, production Walt Disney. Au secours !

Si vous n'êtes pas réceptifs à la régression, cette évocation va vous laisser un sale goût de Fraise Tagada dans la bouche.

Daft Punk a commencé à faire monter la sauce avant la parution de leur album en mai prochain. La démarche n'est pas très finaude, Brain Magazine s'y est collé et les a défoncés dans un article réjouissant que vous pourrez lire en cliquant sur le lien ci-dessous.

Le groupe Daft Punk est-il au courant qu'Internet existe ?

Brain Magazine

La situation est surprenante car le duo a toujours été d'une habileté remarquable en manipulant suffisamment bien son public à travers des médias plutôt complaisants à leur égard. L'immense notoriété dont il jouit est lié en grande partie à l'efficacité de leur communication.

Le coup des masques par exemple : dans la vraie vie, Bangalter et Homem-Christo ont des tronches de cul qui feraient passer Martin Solveig pour un avion de chasse.

« On se fout des masques de cyborg sur la tête et personne ne verra qu'on est des boudins ! ». Bien joué, puisque même Rivarol a déjà publié des photos de Daft Punk (information à confirmer mais je ne prends guère de risque en affirmant un truc pareil).

Quand je vous disais que les Daft Punk ne ressemblent à rien. En sus, le barbu sur la droite ressemble à un ladyboy

Quand je vous disais que les Daft Punk ne ressemblent à rien. En sus, le barbu sur la droite ressemble à un ladyboy

 

Voici un rapide résumé de leur œuvre : deux albums plaisants et bien foutus, Zeitgeist de la transition entre les XXème et XXIème siècles, intitulés Homework et Discovery. Je vous apprends un truc, n'est-ce-pas ?

Alive 1997 a suivi en 2001 quatre ans après son enregistrement, comme son titre l'indique. Une seule piste live, brute et hédoniste, qui ferait même bouger son boule à Robert Wyatt. Depuis, plus rien de notable, leur actualité s'est résumée à des albums merdiques et des apparitions foireuses. Et leur dernier bon disque est sorti il y a douze ans...

Les membres de Daft Punk apparaissent comme des personnages de cartoon n'ayant strictement rien à dire. Television Rules The Nation ? La belle affaire... Bourdieu n'aurait pas dit mieux et doit s'en retourner dans sa tombe.

On sait gré à Daft Punk d'avoir toujours mis ses influences en avant : le morceau Teachers - énumération des musiciens ayant vraiment comptés - et les notes de pochette de Homework.

C'est grâce à Daft Punk qu'on doit supporter des types qui oublient même de brancher leurs machines quand ils font semblant de jouer.

C'est grâce à Daft Punk qu'on doit supporter des types qui oublient même de brancher leurs machines quand ils font semblant de jouer.

Pour tenter leur grand retour dans une industrie musicale en crise, Bangalter et Home-Christo ont approché le gratin de la dance musique soit Giorgio Moroder, Nile Rodgers et Todd Edwards. Ca démarre mal déjà : faut-il que leur inspiration soit totalement tarie pour qu'ils fassent appel aux mecs dont ils ont déjà pillé les oeuvres ?

Moroder, c'est ce moustachu italien libidineux qui a écrit les tubes disco de Donna Summer et produit de merveilleux albums de disco synthétiques - Einzelgänger et From Here To Eternity notamment - ou des daubes dispensables, comme Take My Breath Away sur la BO de Top Gun.

La musique de Daft Punk et la dance music actuelle n'existeraient pas sous cette forme sans lui.

Détail troublant : Daniel Vangarde, père de Thomas Bangalter, est un Moroder français glabre et dénué de talent, puisqu'il a composé notamment des scies pour Ottawan et la Compagnie Créole.

A 73 ans, Giorgio Moroder se fait un peu chier : il passe son temps à photographier son fils, ses disques d'or et sa baraque et poste ensuite le résultat sur sa page Facebook. Allez-y jeter un oeil : son intérieur tyrolien ferait passer Hearst Castle pour la Cité Radieuse. Les Daft Punk l'ont contacté et il était visiblement enchanté qu'on le sorte de sa retraite. Autant aller sucrer les fraises en studio alors...

Première face du génial "From Here To Eternity". A ma connaissance, c'est le premier album synthétique donc les morceaux sont enchaînés. La vidéo qui l'accompagne est remarquable par sobriété.

Nile Rodgers était le guitariste de Chic et son parcours est comparable à celui de Moroder : des fulgurances dans les années 70 et pas grand chose depuis 30 ans. On conseillera ses productions de Rodgers - avec ou sans son acolyte Bernard Edwards - pour Sister Sledge, Diana Ross et David Bowie. La disco ne se résume qu'à Chic et l'influence de ce groupe immense sur des artistes comme Prince ou Madonna est manifeste. Rodgers est pété de thune, un peu largué et s'est aussi laissé convaincre de rejoindre Daft Punk pour ce nouvel album. La boucle qui a été diffusée comme prélude au nouvel album est du Rodgers tout craché.

Toutes les chansons de l'album "Diana", produit par Chic, donnent envie de s'en foutre plein le pif avant d'avoir des relations sexuelles non protégées avec le premier mammifère venu.

Je n'ai strictement rien à dire sur Todd Edwards étant donné que je n'écoute pas de garage. Mais je vous propose de partir du principe que c'est un génie sans lequel les Daft Punk auraient dû aller bosser à l'usine comme vous et moi, cela m'arrange pour le ton général que je compte donner à ce billet.

La boucle est bouclée : plutôt que de le sampler ou les imiter, autant faire bosser ses maîtres à sa place. Les petits malins...

Nile R. et Giorgio M. : 134 ans à eux deux.

Nile R. et Giorgio M. : 134 ans à eux deux.

Le pilonnage marketing s'accroît ces derniers jours, et les attachés de presse de nos deux zigues ont cru bon interviewer Moroder, Rodgers et Edwards dans le cadre de, tenez-vous bien, Collaborators Series.

Je n'invente rien : les entretiens sont disponibles sur le site consacré à l'album dont je ne préfère ne pas vous poster de lien, un vague reste de dignité m'en empêchant.

Ma curiosité m'a poussé à regarder la séquence impliquant Moroder. "The World needs something new." dit-il. Mais de qui se moque-t-on ? Giorgio, "The World was yours" quand tu as cartonné en composant la bande annonce de Scarface. Qu'est-il advenu pour tomber si bas trente ans après ?

Les mecs de Daft Punk ont donc mis à contribution des artistes à côté desquels ils ne sont pas grand chose, les traitent de simples "collaborateurs" et tout passe comme une lettre à la poste. J'aimerais bien connaître l'avis de François Fillon sur la question et le moteur qui a poussé ces gus à une telle indignité.

La situation est absolument grotesque. Imagine-t-on Bret Easton Ellis et les fantômes de Bukowski et Burroughs s'esbaudissant sur le supposé génie de Frédéric Begbeider ?

Je vous en conjure : procurez-vous les albums qui comptent de Giorgio Moroder et Nile Rodgers. Quant à Random Access Memories, et bien volez-le.

Commenter cet article

Daft Punky 31/05/2014 17:30

Je n'aie même pas pris la peine de tout lire tellement c'est d'une absurdité...

s 31/05/2014 13:04

encore un laurent weil qui pense pouvoir nous éduquer. J'ai lu , j'ai rigolu

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents