Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Daftworld

Daftworld

Bienvenue sur le blog du plus grand fan Officiel de DAFT PUNK !!!


OdinO, la pop symphonique éblouissante !

Publié par daftworld sur 23 Septembre 2014, 12:21pm

OdinO est à l’honneur cette aujourd'hui sur #Daftworld…

15 titres composent l’album OdinO qui est dans les bacs depuis le 22 septembre. L’idée et le principe est assez simple : prendre des standards de la musique, de la pop et même du classique, pour les faire revivre sous l’égide d’une formation symphonique. Pour ce faire, Sylvain Audinovski dirige 80 musiciens qui ont réenregistré des titres comme « Désenchantée », « L’hymne à l’amour » ou encore « Smooth Criminal » en y apportant une nouvelle dimension.

L’ouverture de l’album se fait sur « Smooth Criminal », un titre de Michael Jackson, qui est le premier single de l’album. On ouvre les oreilles avec un peu de surprises face à cette nouvelle interprétation, c’est dynamique et vivant, c’est fort et surprenant. Mais il faut pourtant s’y habituer très vite car le reste de l’album risque d’être du même acabit ! Mention spécial dans ce titre lorsque la guitare électrique vient prendre sa place pour le solo :

Mais le moderne « Smooth Criminal » laisse place au standard de la musique française avec « L’hymne à l’amour »… C’est l’émotion, c’est touchant et lyrique et la force des cordes nous transporte dans un autre monde. Étrangement nous sommes tous d’accords pour dire que le titre a parfaitement sa place dans un Walt Disney, imaginant très bien la princesse au milieu de son bal féerique. Mais pas le temps de profiter plus longuement de cet interlude puisque l’album enchaîne maintenant avec « Get Lucky », célèbre titre des Daft Punk. Et malheureusement c’est la déception, c’est plat sans véritable relief, trop mou. Un peu plus de pep’s aurait été de bonne augure.

Ne restant pas sur cette déception il faut maintenant écouter la reprise de « Désenchantée », le tube absolument intemporel de Mylène Farmer… L’exercice est compliqué, il n’est jamais facile de passer après Laurent Boutonnat et ses compositions. Mais pourtant c’est une très belle surprise qui est là, le genre fonctionne, Mylène Farmer au milieu d’un orchestre de 80 musiciens c’est bon et on se demande même pourquoi l’égérie rousse n’y a jamais pensée…

Après Mylène on passe à Queen avec « We are the Champions » et si on commence en douceur c’est pour mieux partir dans les éclats lyriques. C’est très bon, puissant comme nous l’attendions. Et étrangement, après Walt Disney, ici on imagine très bien le titre se retrouver dans la saga Star Wars. Nouveau virage avec la « Symphonie n°3 » de Brahms, du classique archi connu mais qui pourtant arrive à nous ravir. La surprise est belle dès les premières notes, la ré-interprétation est tout simplement magistrale et on découvre ou re-découvre Brahms avec bonheur.

Plus l’écoute de OdinO passe et plus la sensation d’avoir entre les mains la bande-originale d’un grand et beau film est présente. La reprise de The Four Taps est de la même trempe avec « Reach Out I’ll Be There » et forcément « Les Moulins de mon coeur » de Michel Legrand n’enlève rien à cette impression surtout quand la virtuosité du piano se laisse envoûter par la magie des cordes.

OdinO serait donc un bon album de reprises ? Il semblerait en effet que l’album se montre efficace, nous laissant avec plaisir redécouvrir des titres que nous avions oubliés : « Parla Mi d’Amore », « Dancing Queen », « Eleanor Rigby »…

Si l’album se termine sur le titre « Les Rois du Monde » on y croise avant cela un monument de la musique et du cinéma : « Skyfall ». Si le titre est une légende OdinO arrive à lui donner un nouveau souffle avec une fois encore cette guitare électrique qui se faufile entre le piano et la puissance des cuivres. OdinO semble vouloir jouer avec nos émotions, comme sur « Requiem pour un fou » ou le piano semble conduire la course folle d’un amour explosif alors que les cordes viennent nous bercer pour délivrer la promesse de l’amour fou…

Au final OdinO est une rencontre étonnante de deux univers musicaux, celui de la musique classique et du monde de la pop. Une redécouverte de la musique ou la mélodie reprend sa juste place, une alliance qui est remplie d’une émotion musicale à nous faire vibrer sans limite.

Pour rappel, l’album OdinO est sorti dans les Bacs le 22 septembre sous le label Polydor.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents