Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Daftworld

Daftworld

Bienvenue sur le blog du plus grand fan Officiel de DAFT PUNK !!!


Arnaud Azoulay ou le Daft Punk jeune

Publié par daftworld sur 11 Décembre 2014, 16:56pm

Arnaud Azoulay ou le Daft Punk jeune

Le film Eden sorti à la mi novembre, revient sur l'apparition de l'électro en France à travers l'émancipation musicale d'un groupe de "garage", les Cheers. Biographique, le quatrième film de Mia Hansen-Løve fait évoluer des acteurs de la French Touch à travers le décor des nineties.

Vendu comme le premier film sur le duo d'électro le plus connu au monde, les Daft Punk, on ressent une frustration de ne pas plus les voir à l'écran. Mais Arnaud Azoulay est là pour nous donner un "One more time" Daft punkien.

Jeune acteur ayant déjà travaillé pour les films de Mia Hansen-Løve, nous l'avons rencontré dans un café pour causer de son rôle de Guy-Manuel de Homem-Christo, l'un des deux casqués.

Comment s'est passé le tournage?

Arnaud Azoulay : Le film n'a failli pas se faire car Mia Hansen-Løve n'arrivait pas à trouver le bon producteur. Les scènes à New-York étaient compliquées à tourner. J'ai passé le casting il y a deux ans. Ensuite, j'ai eu seulement 6 jours de tournage. Mia est très exigeante, elle fait pas mal de prises, mais elle reste ouverte et nous laisse faire des suggestions dans le jeu.

Connaissiez-vous déjà Mia Hansen-Love...

Oui, dans Un amour de jeunesse. A la base, c'est Olivier Assayas qui m'a découvert et qui m'a fait tourner dans L'heure d'été, il avait parlé de moi à Mia et c'est comme ça que j'ai pu travailler avec elle.

Vous jouez le rôle d'un des deux Daft Punk, Guillaume Emmanuel de Homem Christo, qui est-il ?

C'est un personnage très pince sans rire. Il est assez taciturne, mais a beaucoup d'humour. J'ai longtemps écouté les Daft Punk. Ils ont fait parti de ma jeunesse, comme pour toutes personnes de ma génération. Pour moi le personnage, c'était aussi une expérience capillaire. J'ai eu des extensions que j'ai du garder trois jours. Donc je me promenais dans la rue avec cette coupe, une bonne façon de me fondre dans le personnage...

Avez-vous rencontré les Daft Punk pour préparer le rôle ?

Oui, mais après le film. Ils en sont contents, ils ont eu des bons retours dessus. Pendant le film, c'est surtout Sven, le co-sénariste, qui nous a dirigé. Il nous a appris à être à l'aise avec les platines, à changer les CD. (Ndlr: Sven Hansen-Løve, le frère de Mia, est Dj et le film s'inspire de son groupe qui lancé les soirées Cheers).

Le film se déroule sur 15 ans et pourtant, niveau vêtements, on ne voit pas beaucoup de différence avec aujourd'hui...

Y’a toujours des périodes qui se ravivent donc les vêtements reviennnent comme ceux d’aujourd’hui. La costumière a cherché le plus d'images de soirées de l'époque. Et les années 90, c'était y'a pas si longtemps, donc elle les a vécu.

L'essence du film, c'est l'électro et le soirées un peu défonce, y'a-t-il eu de la drogue sur le tournage ?

Absolument pas. C'était un tournage sage, mais l'ambiance était bonne et très conviviale.

Le film raconte l'histoire du succès et de la descente d'un groupe de garage electro. Les Daft Punk font des courtes apparitions à l'écran, mais eux à l'inverse incarnent la réussite. Sont-ils les méchants de l'histoire ?

Non le film veut vraiment montrer le "non succès" de l’autre groupe. Les Daft Punk sont présents meme quand ils ne sont pas à l’écran, ya leur musique qui passe. Leur apparitions sont drôles, comme celles où ils se font jeter de boite. Ils n'ont pas du tout l'image ingrate des businessmen. On a joué sur les Daft Punk à l'écran, mais ce n'est pas le sujet principal.

Vous êtes un jeune acteur. Que faites-vous à côté du cinéma ?

Je suis en master II de philosophie et je prépare un mémoire sur Kant. Sinon, je travaille à l'accueil d'un cinéma à Bastille. En attendant de tourner dans un prochain film...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents