Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Daftworld

Daftworld

Bienvenue sur le blog du plus grand fan Officiel de DAFT PUNK !!!


Daft Punk : De l'école des "raves" à Homework

Publié par daftworld sur 16 Juin 2015, 16:20pm

Capture du Film "Electroma" (2006) réalisé par Daft Punk.

Capture du Film "Electroma" (2006) réalisé par Daft Punk.

 

 

 

PORTRAIT. Le 24 juin, Canal + diffuse en exclusivité mondiale un documentaire* produit par la BBC sur les Daft Punk réalisé par le Français Hervé Martin-Delpierre avec la journaliste Marina Rozenman. L'occasion de retracer le parcours de Guy-Manuel de Homem-Christo et Thomas Bangalter, mais surtout celle, pour le télespectateur, de découvrir des archives vidéos jusque-là jalousement gardées par leurs propriétaires. Très peu explorés par le petit écran (beaucoup plus par la presse écrite), les débuts du duo restent pourtant les maillons essentiels à l'appréhension d'un groupe devenu mythique. Retour au début des années 90. A une époque où nos deux amis possèdent des "raves" plein la tête.

 

 

 

 

Darlin' - Cindy So Loud / Darlin' (Duophonic -1993)
Darlin' - Cindy So Loud / Darlin' (Duophonic -1993)

"Guy-Manuel cherche garçon ou fille pour jouer guitare dans groupe"

En 1992, Thomas et Guy-Man ne s'appellent pas encore les Daft Punk. Mais cela ne saurait tarder. Avec Laurent Brancowitz (futur Phoenix) rencontré grâce à une petite annonce laissée chez Danceteria (rue du Cardinal Lemoine à Paris), leur magasin fétiche, les deux complices fondent le groupe Darlin'. De cette collaboration naîtra, début 1993, un EP de 2 titres (Cindy So Loud et Darlin'), pressé à 1000 exemplaires et distribué par Duophonic. Seule trace physique de ces laborieux débuts "Punk-Rock-Noisy", ce disque est aussi "l'aboutissement" de prestations scéniques filmées à l'époque par le manager du groupe, Daniel Dauxerre également disquaire chez New Rose, un magasin situé dans le Quartier Latin à Paris. Cet homme, qui témoigne dans le doc de Canal +, détient donc un petit trésor. Des images insolites des jeunes Guy-Man, Thomas et Laurent capturées et fixées sur VHS sur une petite scène d'Orsay les 20 et 21 juin 1992. Ces premières expérimentations énervées au succès plus que mitigé (pour ne pas dire plus) auraient du (définitivement) sceller le sort des deux novices. D'autant plus que Dave Jennings (décédé en mars 2014, ndlr), journaliste au magazine Anglais Melody Maker, ayant écouté les "fumeuses" prouesses de Darlin' sur une mini-compilation intitulée Shimmies in Super 8 avait taxé le trio de "Punk Idiots" ("Daft Punky Trash", en anglais dans le texte). Bien lui en a pris finalement. Grâce ou à cause de cette chronique assassine, Thomas et Guy-Man vont paradoxalement rebondir.

 

 

 

En attendant Daft Punk...
En attendant Daft Punk...

Le temps des "Raves"...

Un an plus tôt, ils avaient fait la connaissance de Serge Nicolas, graphiste et créateur du fanzine Magic Mushroom (qui deviendra Magic!), lors d'un concert de Primal Scream à l'Elysée Montmartre (Paris). Thomas et Guy-Man se lient d'amitié avec lui et vont ensemble entamer leur immersion dans deux courants musicaux qui connaissent leurs premiers balbutiements : la House et la Techno. Leur première expérience "électronique" se déroule le 10 novembre 1992, "veille de jour férié", dans un lieu insolite et magique. Ils se rendent sur le toit de Beaubourg où est organisée une soirée baptisée pour l'occasion Armistice (et dont Canal + ressort miraculeusement les images suivies d'une interview de Dj Eren, présent lors de cette "Rave"). "On avait entendu pas mal de trucs de House quand on avait 12 ou 13 ans se rappelle Thomas dans une interview donnée aux lnrocks. Mais à cette soirée, on a entendu des choses comme Hardfloor (dont le titre Acperience 1 est joué ce soir-là par le Dj Andrew Weatherall, producteur d'une partie du Screamadelica - 1991 - de... Primal Scream, ndlr). A partir de ce jour, on a commencé à sortir tout le temps". Parmi ces virées nocturnes qui les mèneront notamment au Café del Mar d'Ibiza où jouait alors Carl Cox, il y a, à leur retour d'Espagne, celle qui doit avoir lieu près d'EuroDisney en août 1993 (et qui sera finalement délocalisée).

 

 

 

Le premier "Assault" signé Daft Punk (Soma - 1994)
Le premier "Assault" signé Daft Punk (Soma - 1994)

Quand Soma "tease"...

Serge Nicolas héberge alors Stuart McMillan et Orde Meikle, les deux membres du groupe écossais Slam (fondateurs du label Soma et auteurs du titre Positive Education) qui doivent justement jouer à cet évènement. Il conseille alors à Thomas et Guy-Man de produire un titre "carte de visite" et de le fixer sur cassette pour la soumettre à ses hôtes. Thomas possède déjà du matériel, un synthétiseur Juno-106, un sampler Akai s01, un Minimoog donné par son père (le producteur Daniel Vangarde), un séquenceur ou encore une console de mixage. Ce premier morceau à l'ossature minimaliste baptisé The New Wave séduit le label Soma qui décide de le sortir en vinyle, accompagné des titres Assault et Alive, en avril 1994 sous le nom de Daft Punk. Certain du potentiel de ce disque, le label convainc même Thomas de retirer un morceau pour en garder sous le coude. A l'arrivée, deux mille exemplaires sont vendus. Suffisamment pour transformer l'essai en long format. Un premier album savamment intitulé Homework qui paraîtra 3 ans plus tard... Avec pour eux, comme pour nous tous, le sentiment d'un devoir (forcément) brillamment accompli.

T.G

Le saviez-vous ?

  • En 1994, les Daft Punk ont aussi enregistré Drive, un morceau resté confidentiel jusqu'en 2011. Cette année-là, pour fêter ses 20 ans, le label Soma publie une compilation sur laquelle figure cet inédit, visiblement prélude au futur Rollin' & Scratchin'.

*Daft Punk Unchained le 24 juin sur Canal + à 20h50

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents