Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Daftworld

Daftworld

Bienvenue sur le blog du plus grand fan Officiel de DAFT PUNK !!!


Plongée inédite sous les casques des Daft Punk

Publié par daftworld sur 22 Juin 2015, 16:52pm

Plongée inédite sous les casques des Daft Punk

Qui sont vraiment les Daft Punk? De leurs premières apparitions à visage découvert à leurs cinq Grammy Awards de 2014, le parcours du duo casqué est raconté pour la première fois dans un documentaire où archives rares et témoins prestigieux lèvent un coin du voile sur les mystérieux "Robots". Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo, les deux Daft Punk, ne sont présents qu'à travers des extraits d'interviews, laissant comme à leur habitude les autres écrire leur légende, dans ce film "Daft Punk Unchained" diffusé en première mondiale le 24 juin sur Canal+. Leur parcours est ici raconté par des proches, producteurs, journalistes et quelques collaborateurs prestigieux nommés Pharrell Williams, Nile Rodgers, Kanye West, Giorgio Moroder ou Michel Gondry.

 

Produit par BBC Worldwide France, ce film, le "premier" consacré au groupe, bénéficie de l'accord des intéressés, précise à l'AFP le réalisateur français Hervé Martin-Delpierre.

D'une durée d'01H25, sans voix off, il raconte chronologiquement les vingt ans d'une carrière "qui n'a rien eu d'un fleuve tranquille", selon le réalisateur.

Copains de lycée, les deux jeunes Parisiens se rêvent au départ en groupe de rock, sous le nom de Darlin', période dont témoignent quelques images d'archives, malheureusement trop rares, où on les voit sur scène en compagnie du futur guitariste du groupe Phoenix. Mais la critique assassine d'un magazine anglais qualifiant leur première chanson de "punk idiot" met fin à ce rêve et leur inspire le nom de leur nouveau projet électronique, "Daft Punk", au début des années 1990.

Les succès s'enchaînent alors: premiers pas dans un label écossais pointu (Soma), signature chez la major Virgin, premier album "Homework" (1997) dopé aux tubes (dont "Around the World" et son clip signé Michel Gondry) puis un deuxième ("Discovery", en 2001) qui impose le groupe aux Etats-Unis en héraults de la "French touch".

 

- Radicalité artistique -

C'est pendant ces années-là que les deux génies des machines, qu'on voit déjà jouer avec des masques mais encore apparaître parfois à visages découverts, font leur mue: ils deviennent les "Robots", avec casques rutilants fabriqués en Californie et stratégie marketing bien huilée, basée sur la rareté et le mystère.

"Bizarrement, l'invention des robots, c'est ce qui leur a permis de rester humains, de rester complètement libres. C'est à ce prix-là qu'ils on acheté leur liberté, en envoyant les robots faire le sale boulot pour eux", analyse dans le documentaire le rédacteur en chef des Inrocks, Jean-Daniel Beauvallet.

En contrepoint à cet anonymat choisi, le film nous montre les fans transis qui accompagnent chaque pas d'un Pharrell Williams ou d'un Kanye West.

Au-delà des casques, devenus leur emblème, la radicalité des Daft Punk est aussi artistique: musicalement "sans concessions" (dixit Pharrell Williams) et n'hésitant pas à prendre des risques financiers pour produire certains projets, comme le film d'animation "Interstella" réalisé par Leiji Matsumoto, le père d'"Albator", avec "Discovery" en bande-son.

"Daft Punk, c'est un groupe dans l'histoire de la pop musique qui incarne parfaitement une volonté de défendre coûte que coûte sa vision, pas par narcissisme mais pour poursuivre ses rêves", juge Hervé Martin-Delpierre.

C'est un autre "coup" qui, en avril 2006, relance la carrière du duo, un an après la sortie d'un troisième album ("Human After All") à l'accueil très mitigé: leur concert au festival Coachella, accompagné d'une débauche de lumières, fait l'unanimité auprès de plus de 30.000 amateurs qui redécouvrent la puissance de feu des "Robots".

Daft Punk change encore de dimension et peut alors réaliser son rêve en réunissant un casting de rêve pour enregistrer, pour la première fois dans un studio, l'album "Random Access Memories" et son tube "Get Lucky" avec Pharrell Williams et Nile Rodgers. Un quatrième album qui est celui de la consécration avec les cinq Grammy Awards décrochés en janvier 2014.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents