Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Daftworld

Daftworld

Bienvenue sur le blog du plus grand fan Officiel de DAFT PUNK !!!


Pedro Winter et la French Touch : “Daft Punk, c'était une révolution”

Publié par daftworld sur 26 Décembre 2015, 09:55am

Pedro Winter et la French Touch : “Daft Punk, c'était une révolution”
Le DJ et producteur Pedro Winter se remémore les débuts de la French Touch, au centre du film “Eden”, diffusé ce vendredi sur Canal+ Cinéma.

Pedro Winter, patron du label Ed Banger Records (Justice, Cassius, Breakbot...) et DJ sous le nom de Busy P, a été acteur de l'émergence de la French Touch, mouvement musical français majeur des années 1990. A l'occasion de la première diffusion télé du film Eden, de Mia Hansen-Løve, qui s'inspire de cette période, l'ex-manager des Daft Punk se remémore cette époque phare, noctambule et créative.

Reconstitution

« J'ai été remué par Eden, et sa reconstitution très juste d'une époque pas si lointaine. La bande-son du film joue un rôle crucial. C'est aussi le côté Truffaut des temps modernes qui m'a touché. Au moment de sa sortie, j'avais résumé l'esprit du film avec cette formule : « Antoine Doinel s'en va en rave. » Je côtoyais Sven Love [le frère de Mia Hansen-Løve, dont le film s'inspire, NDLR], on fréquentait les mêmes disquaires, les mêmes soirées. J'allais bien sûr aux soirées Respect [reconstituées dans Eden] le mercredi soir au Queen, sur les Champs-Elysées. Un rendez-vous incontournable. Les boîtes de nuit VIP ne m'ont jamais intéressé, et ces soirées ont remis la "club culture" au centre de la vie nocturne parisienne. »

Trahison ?

« C'est en 1994 que tout a débuté pour la French Touch, quand un disque de La Funk Mob est sorti sur le label anglais Mo'Wax. La sortie de Homework en 1997, le premier album de Daft Punk, a été une révolution. Pour les puristes, le fait qu'un groupe électro signe sur une major a été considéré comme une trahison. Pour moi, il s'agissait d'un bond en avant. Ce disque a créé une dynamique collective incroyable, une certaine magie. A l'époque, je travaillais avec Daft Punk depuis un an. J'avais découvert leur titre Alive dans une rave en 1994 et les avais vus en concert à Londres l'année suivante. Nous avons mis fin à notre collaboration en 2008, après douze années magnifiques. »

Consécration

« Si nous en sommes là aujourd'hui, c'est grâce à l'expérience acquise ­depuis vingt ans. Quand on entend Bruno Mars ou ­Kanye West à la radio, on se dit que la French Touch a ­influencé quelques personnes... Cette musique alternative est devenue pop, dans le bon sens du terme. Nous nous sommes battus pour cela. Si je ne devais garder qu'un seul album de cette époque, ce serait Pansoul, de Motorbass [groupe formé par Philippe Zdar, moitié de Cassius, et Etienne de Crécy, NDLR]. La pierre angulaire. »

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents