Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Daftworld

Daftworld

Bienvenue sur le blog du plus grand fan Officiel de DAFT PUNK !!!


La véritable histoire de Soma Records, premier label des Daft Punk

Publié par daftworld sur 18 Août 2017, 17:16pm

La véritable histoire de Soma Records, premier label des Daft Punk

Fondé en 1991, le premier label des Daft Punk, Soma Records, a longtemps été l’une des plaques tournantes d’une certaine idée du groove. Alors que sort « Soma25 », une compilation best of, voici son histoire.

Vingt-six ans après la création de l’enseigne Soma Records, et six ans après avoir publié une anthologie en triple CD, il était temps pour l’incontournable label écossais de proposer une nouvelle rétrospective, plus courte, plus sélective et nettement plus cohérente. On peut bien sûr regretter l’absence de quelques standards (Cashback de Sharkimaxx, futur Felix Da Housecat, Mothership Reconnection de Scott Grooves, voire, plus récemment, le Voices In Your Head du Français Charles Fenckler), mais on comprend aisément la difficulté de la démarche, tant Stuart McMillan et Orde Meikle ont accumulé les classiques depuis leurs débuts à la tête du label.

Daft Punk chez Disney. Car, oui, Soma Records, ce n’est pas seulement la découverte des Daft Punk en 1994, que les deux Écossais ont rencontré quelques semaines plus tôt dans une rave près d’Eurodisney et dont ils distribueront les trois premiers EP. C’est aussi la techno de Slam (formé par les deux têtes chercheuses du label), la techno percutante de l’Écossais Funk D’Void, les grandes figures de Détroit (Jeff Mills, Robert Hood) ou le vent de fraîcheur soufflé ces dernières années par Blawan.

Les patrons de Soma Records (c) FourFourMag

Glasgow go go dancers. Tous sont aujourd’hui regroupés sur la compilation « Soma25 » et tous permettent de comprendre à quel point le label écossais, après un sérieux passage à vide à la fin des années 2000, a permis à Glasgow de se construire une véritable scène techno et house. Surtout, à l’écoute de ces quinze morceaux, on saisit parfaitement la diversité et la qualité des artistes signés et des productions publiées. Il y en a plus de 3 000 à ce jour et chacune, à sa manière, pourrait témoigner de l’évolution perpétuelle des musiques électroniques — ce n’est pas pour rien, finalement, si le label s’appelait à l’origine Soma Quality Recordings.

Le Boxset « Soma25 » est dispo en commande ici.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents