Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Daftworld

Daftworld

Bienvenue sur le blog du plus grand fan Officiel de DAFT PUNK !!!


Sébastien Tellier : du sexe en tube

Publié par Anonyme sur 3 Octobre 2008, 08:04am

Sébastien Tellier : du sexe en tube
Pensez-vous pouvoir sauver la pop française ?

Je ne sais même pas s'il existe une pop française. Ce mot est tellement loin de notre culture. Regardez ce qui marche en ce moment : la bonne variété, ou la « nouvelle scène française ». J'ai l'impression de vivre dans une autre galaxie. Il faut être presque barjot pour écouter des trucs comme Olivia Ruiz chez soi. Ça fout un cafard terrible ce genre de musique. Tout d'un coup, tout devient triste et gris. Du faux art sérieux avec quarante ans de retard.

Comment expliquez-vous ce manque d'ambition ?

Il s'agit d'une petitesse d'esprit, d'un blocage psychologique. Par exemple, de nombreux chanteurs français tentent d'imiter Gainsbourg. Erreur ! La seule manière de soutenir la comparaison est d'être totalement soi-même. Telle est la leçon du maître.
Tout en chantant en français, j'essaie d'atteindre des émotions hyper fortes. J'essaie également de trouver un point d'équilibre entre profondeur et superficialité. Un état d'esprit proche de « Twin Peaks », la série de David Lynch. Quand j'entends un de mes morceaux chez Champion, je suis ravi. J'adorerais pouvoir faire un truc hyper élitiste qui plaise au grand public. Je n'ai pas envie de m'enfermer dans le petit microcosme hype. Nous devons nous inspirer d'artistes comme Polnareff ou Christophe qui ont réussi à faire de la musique mainstream, sexy et intelligente.

Pour cet album, vous dites avoir cherché la note sexuelle. C'est-à-dire ?

Un son qui accompagne une nuit d'amour : la fille débarque chez toi. Tu sors une bouteille de champ, tu balances une note sexuelle et là, ça devient torride. Comme par exemple, mon single « Sexual Sportswear », déjà dans les bacs.




Le sexe régit complètement notre société. Avant, c'était l'argent ou la politique. Désormais, tout est lié au sexe. J'adorerais vivre dans une société décomplexée par rapport à tout ça...

Comment s'est passée la collaboration avec Guy Man ?
Au début, j'étais très impressionné. Ce mec est quand même un mythe. Je craignais qu'il n'aime pas mes démos. Une fois en studio, tout a été extrêmement naturel. Nous sommes totalement complémentaires. Lui, c'est un artiste global alors que je suis davantage obsédé par la mélodie. Guy Man est vraiment le King de la boite à rythme. Il l'utilise comme une guitare. Le rythme est rapidement devenu le squelette de toute la production.

Est-ce votre disque le plus abouti ?
Ah oui, largement. C'est pratiquement un duo. Avant, j'avais un rapport paranoïaque à ma propre musique, c'était extrêmement difficile pour moi de l'écouter. Là, je suis vraiment apaisé. Mes deux premiers albums ont été réalisés dans des états d'angoisse terrible. J'étais en permanence au bord de la rupture, je pleurais. Ce n'est plus du tout ce que j'ai envie de donner.

Grâce au succès de « La Ritournelle » vous êtes subitement devenu riche. Ça fait quel effet ?
Tout d'un coup, j'ai eu l'impression de vivre dans un monde gratuit. C'étaient des cris de joie, des ouvertures de bouteilles de champagne ! J'ai beaucoup aimé ça. Ensuite, il y a eu une seconde phase consistant à se ruiner. J'ai vraiment essayé de me délester le plus possible du fric. L'argent peut enfermer dans un certain confort et anesthésier la créativité. L'essence de l'art réside dans le fait de se reconstruire tout le temps.

Vous reconnaissez d'ailleurs avoir pété les plombs. Pas peur de replonger ?
Non, car mes troubles étaient essentiellement dus à un trop plein d'alcool. Il a suffit d'éradiquer les causes pour aller beaucoup mieux. Tomber amoureux m'a sans doute sauvé : cela m'a tellement diverti que j'ai pu tout oublier. Là, je sens que je suis à deux doigts de pouvoir écrire un livre de bien être. Je rêve de devenir un homme équilibré...

Commenter cet article

Kise56 03/10/2008 18:07

Excellent

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents